Îlot 27

Pour préciser les attentes et construire un projet partagé, la ville a consulté les habitants de la dalle le 7 octobre 2017 via un vote ouvert à tous.

Tous les habitants du secteur de plus de 18 ans, français et étrangers, ont été invités à voter entre 2 projets de rénovation de la dalle :

  • rue Auger : 21, 23, 23 bis, 25, 25 bis, 27, 31 
  • rue Scandicci : 2, 8, 10, 12, 24, 26, 28, 34 
  • avenue Jean Lolive : 1, 3, 19, 21, 31, 33

Résultats de la consultation - 7 octobre 2017

Sur 1419 inscrits, 231 votants* :

  • 119 pour le projet B - Rénovation partielle (soit 52,2 %)
  • 109 pour le projet A - Rénovation globale (soit 47,8 %)

*228 suffrages exprimés (1 bulletin nul, 2 bulletin blancs)

Projet B - Rénovation partielle

Pour un quartier rénové partiellement, résidentialisé, sans démolition, dont l’offre de services publics est conservée dans des locaux rénovés (à l’exception de la crèche Rachel Lempereur qui sera reconstruite).

Projet A - Rénovation globale

Pour un quartier transformé en profondeur, résidentialisé, pacififé, dont l’offre de services publics est ambitieuse (construction d’un nouvel équipement, d’un nouveau groupe scolaire et déplacement de la crèche Rachel Lempereur dans des locaux neufs).

Rénovation de l'îlot 27Projet BProjet A
Reprise technique de la dalleOuiOui
Résidentialisation possibleOuiOui
Logements démolis063
Dédensification du quartierNonOui
Equipements publics construits13
Equipements réhabilités21
Ouverture de la dalle vers l'extérieurNonOui
Période prévisionnelle des travaux2020-20232020-2025
Budget prévisionnel10 à 15 M€35 à 40 M€

Bref historique de l'évolution du quartier

Un grand programme de logement...fragilisé

À la fin des années soixante, l’effort de reconstruction de l’après-guerre n’a pas résolu la crise du logement : le nombre de logements est insuffisant et de nombreux logements existants sont insalubres. En 1971, la Zone d’Aménagement Concertée de l’îlot 27 est créée et la mise en oeuvre de la rénovation est confiée à la SEMIP (Société d’économie mixte) mandatée par la Ville pour aménager les opérations de développement sur le territoire. Il est donc décidé d’aménager le nouveau quartier, qui mêlera équipements publics, bureaux et logements, sur une dalle. Le concept permet de séparer les circulations des piétons de celles des véhicules. Les accès à la dalle sont libres, la surface de la dalle paysagée est réservée aux seuls piétons tandis que les véhicules accèdent aux parkings, en souterrain, depuis les rues adjacentes.

Le programme, mis en oeuvre entre 1971 et 1984, permet la réalisation de :

  • 967 logements 
  • 2 500 places de parking (sur trois niveaux de sous-sols) 
  • 5 équipements publics et plusieurs ensembles de bureaux

L’îlot 27 aujourd’hui, ce sont 3 hectares, près de 1 000 logements (2 copropriétés privées, 2 ensembles de logements sociaux), 2 500 habitants, 2 ensembles de bureaux, des parkings et 5 équipements publics. L’ensemble est juridiquement lié dans une Association Syndicale Libre, qui gère les espaces communs, qui sont privés.

Une gestion complexe

  • Des propriétaires nombreux devant s’accorder pour la gestion de l’îlot 
  • Des charges d’entretien courant élevées 
  • Un coût de rénovation difficilement supportable par les seuls propriétaires 

Une dalle vieillissante

  • Évacuation difficile des eaux et stagnation sur la dalle 
  • Une dalle qui se fissure et s’affaisse par endroit 
  • Une accessibilité inadaptée aux personnes à mobilité réduite, aux poussettes, vélos… 

Un sentiment d’insécurité

  • Des espaces libres privés mais accessibles à tous 
  • Des interventions difficiles pour les forces de l’ordre en raison du statut privé de la dalle, dont le coeur est peu visible depuis les rues adjacentes 

Des équipements publics enclavés

  • Faible visibilité et accessibilité parfois difficile 
  • Inadaptation de certains locaux aux usages (superficie, configuration...)

Une ambition nouvelle

En 2015, la Ville obtient le rattachement de l’îlot 27 au Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), afin d’être accompagnée par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) et ses partenaires (ANAH, Caisse des Dépôts). Les subventions doivent permettre de :

  • améliorer le cadre de vie des habitants 
  • sécuriser et requalifier les espaces de circulation 
  • favoriser une gestion simplifiée de l’îlot 

Le 7 octobre 2017, la ville organise un vote ouvert à tous les habitants de l'îlot 27 pour départager les 2 projets d'aménagement.

Contact

Pôle Démocratie locale

Tél. : 0149154882

Tél. : 0149153806

Voir la fiche