S'engager dans des pratiques de consommation responsable

Par 9 actions soigneusement choisies, la Ville encourage l’accès à une offre alimentaire durable et saine, mais aussi la réduction des déchets et le développement du compostage.

TENDRE VERS L’AUTONOMIE ALIMENTAIRE

D’ici à 2020, 20 % des menus des cantines seront composés de produits bio et/ou d’origine régionale. Deux fois par mois, un menu « bon pour moi et pour ma planète » est proposé dans les cantines. Les objectifs : privilégier les produits de qualité et s’approvisionner auprès de producteurs et éleveurs locaux.

RENFORCER LES CIRCUITS COURTS

La Ville favorise l’offre alimentaire en circuit court et l’installation de commerces bio. Les AMAP  et le Marché sur l’eau proposent également des modes de consommation responsables. C’est également le projet porté par la

Maison des circuits courts. L’appel à projets Parisculteurs, en cours de déploiement, lance la production des fruits et des légumes sur le toit du Centre technique municipal : 50 tonnes devraient y être récoltées chaque année.

Valoriser les déchets alimentaires

Désormais, les composteurs ont leur place dans les écoles. Le tri sélectif des déchets sur les marchés alimentaires est systématique, et la mise à disposition de composteurs publics est à l’étude. Le but ? Limiter le gaspillage et collecter les déchets alimentaires pour les valoriser.

Bon à savoir : les demandes de composteurs et lombricomposteurs doivent être adressées à Est Ensemble.

 

En savoir plus : 

Article de Christophe Dutheil, publié dans Canal n°275, janvier-février 2019.