© Sylvain Gripoix

Le

à

Salle Jacques Brel

Adresse : Quatre-Chemins

Musique

Théo Ceccaldi / Kutu - 38e Festival Banlieues Bleues

" Kutu " puise dans la magie des voix traditionnelles des poètes éthiopiens et dans l'énergie de la jeunesse de ce pays. Le violon de Théo Ceccaldi, artiste récompensé aux Victoires du Jazz, fusionne avec la puissance envoûtante des chanteuses éthio-rock pour un concert créatifs et alternatifs. À Pantin, dans le cadre du 38e festival Banlieues Bleues, mercredi 31 mars à 20h30, salle Jacques Brel.

Public : Tout public

Billetterie abonné

Ajouter à mon calendrier

SPECTACLE RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX ABONNÉS À LA SAISON CULTURELLE 2020 / 2021.

MAINTIEN / ANNULATION
Au vu de l'évolution de la situation sanitaire et particulièrement dans les zones urbaines denses, et parce que la tenue des événements locaux est désormais placée par décision préfectorale sous la seule responsabilité de leurs organisateurs, la ville de Pantin prend, à ce jour, la décision de maintenir l’organisation des événements organisés par la ville dont l’affluence et la circulation peuvent être régulées dans le respect des gestes barrières et de la distanciation physique requise. En savoir plus sur le dispositif mis en place.

AVERTISSEMENT : l’ensemble des informations de cette page est susceptible d'évoluer en fonction de la situation sanitaire. 

Éthio-transe

" Kutu " est né de la rencontre en Éthiopie du violoniste Théo Ceccaldi, révélation de l’année 2017 aux Victoires du Jazz, avec les voix fusionnelles des chanteuses éthio-rock Hewan G/Wold et Haleluya T/Tsadik. Un voyage au cœur des nuits fiévreuses d’Addis underground 2020, où la jeunesse hyperactive s’empare des musiques ancestrales pour mieux s’en affranchir. À partir de poèmes politiques et féministes d’aujourd’hui, de collecte de rythmiques tribales éthiopiennes, le musicien imagine un set tellurique où se croisent improvisation, envolées vocales et énergie punk, soutenu par un line up à la vitalité contagieuse : claviers électro-cosmiques, percussions primitives, basses hypnotiques, danses exaltées et voix stellaires...

Un combo éthio-transe incandescent, où la liberté du jazz se mêle à la profondeur brute des sons azmaris.

Dans le cadre du 38e Festival Banlieues Bleues du 19 mars au 16 avril 2021. Plus d'infos sur : banlieuesbleues.org

Distribution / Crédits

Voix : Hewan G/Wold  et Haleluya T/Tsadik voix
Violon : Théo Ceccaldi
Claviers électroniques : Akemi Fujimori
Basse, violoncelle : Valentin Ceccaldi
Batterie : Etienne Ziemniak
Production : Brouhaha, Full Rhizome
Co-production : Maison de la musique de Nanterre, Africolor