© Géraldine Aresteanu

Duà

Théâtre du Fil de l'eau

Adresse : Église

Canal de l'Ourcq

Théâtre

Arthur et Ibrahim - ANNULÉ

Inspiré par sa propre enfance, l’auteur et metteur en scène Amine Adjina a écrit l’histoire de l’amitié de deux enfants qui rusent avec les normes des grands pour préserver leurs liens. Une histoire banale et pourtant puissante, qui aurait pu se dérouler à Pantin, et qui trouve naturellement sa place dans la programmation du Théâtre du Fil de l’eau le mardi 17 mars à 20h et le mercredi 18 mars à 15h.

Public : Tout public, Famille

Billetterie abonné

Billetterie non abonné

Ajouter à mon calendrier

ANNULATION : En raison de la mesure prise par le gouvernement ce vendredi 13 mars, interdisant les rassemblements de plus de 100 personnes, ce spectacle est annulé.
La ville de Pantin vous informera ultérieurement des modalités de report ou de remboursement.

Les copains d’abord
« Arthur et Ibrahim » est l’histoire d’une grande amitié entre deux enfants, qui se retrouvent au milieu d’un problème qui les dépasse. Pour répondre aux angoisses de son père persuadé de ne pas être aimé des Français, Ibrahim arrête de jouer avec son copain Arthur parce qu’il n’est pas arabe. Obligés d'inventer un stratagème pour continuer à jouer ensemble, les deux amis trouvent une solution un peu folle : la transformation d’Arthur en arabe. Auteur et metteur en scène de cette comédie, Amine Adjina s'est inspiré de son histoire de jeune français d’origine algérienne. Au-delà de la quête d'identité « qu'est ce qu'être arabe, qu’est-ce qu’être français ? », il pose la question de l'amitié « qu'est-on prêt à faire pour l'autre ? ».

Durée 1h10. Dès 9 ans.


Séances :

  • Mardi 17 mars à 20h
  • Mercredi 18 mars à 15h


Le texte « Arthur et Ibrahim » est lauréat de l’Aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-Sacd et accompagné par le collectif A Mots Découverts. « Arthur et Ibrahim » est publié aux Editions Actes Sud Papiers, Heyoka jeunesse, janvier 2018.

Texte et mise en scène : Amine Adjina
Collaboration artistique : Emilie Prévosteau
Avec Mathias Bentahar, Anne Cantineau (en alternance avec Pauline Dubreuil), Romain DutheilKader Kada et la voix de Xavier Fagnon
Création lumière et régie générale : Azéline Cornut
Scénographie : Maxime Kurvers
Création sonore : Fabien Alea
Costumes : Majan Pochard – Robe réalisée par Emilie Pla dans le cadre de son projet de fin d’étude DMA costumier/réalisateur, sous la direction de Majan Pochard
Régie lumière : Olivier Modol
Régie son : Olivier Fauvel
Administration, Production : Adeline Bourgin

Production La Compagnie du double
En coproduction avec la Scène nationale de l’Essonne – Agora-Desnos, Le Tarmac – La scène internationale francophone, L’Estive – Scène nationale de Foix et de l’Ariège, Le Théâtre de la Passerelle – Scène nationale des Alpes du Sud.

Spectacle conçu avec le soutien du Fonds SACD Théâtre, de l’Association Beaumarchais – SACD et de l’ADAMI. Projet bénéficiant du Fonds d’Insertion pour Jeunes Comédiens de l’ESAD – PSPBB. Production réalisée grâce au soutien de la DRAC Centre-Val de Loire et de la Région Centre-Val de Loire.

Accueils en résidence : Le Théâtre de Choisy-le-Roi, scène conventionnée pour la diversité linguistique, La Halle aux Grains, Scène nationale de Blois, Le Théâtre de la Passerelle – Scène nationale des Alpes du Sud, la Scène nationale de l’Essonne – Agora-Desnos et Le Tarmac – La scène internationale francophone.

Amine Adjina et Emilie Prévosteau sont artistes associés au projet du Théâtre de l’Agora – Desnos, Scène nationale d’Évry et de l’Essonne, et au projet de la Manufacture des Œillets – Théâtre des Quartiers d’Ivry.

Depuis 2019, la Compagnie du Double est conventionnée avec la région Centre-Val de Loire.

Tarif carte Famille disponible sur ce spectacle.